Bellentre

Bellentre, Entre tradition et modernité

Bellentre s’étend sur les deux rives de l’Isère. Outre le chef lieu, la commune est composée de treize hameaux : sept situés sur le versant du soleil (Le Gothard, Le Crey, Le Rocheray, La Grange, Le Villard, Bonconseil et Le Plan des Forches) et six sur la rive gauche de l’Isère appelée aussi le Revers (Le Mazuet, Les Granges, Le Grand Bochet, Montorlin, Montchavin et Les Coches).

Village de Bellentre

Un prieuré prospère, des familles nobles et même une « princesse » !

Au 11éme siècle, un prieuré dont les bâtiments ont aujourd’hui disparu était installé autour de l’?église du chef lieu. La communauté paroissiale était l’une des plus riches et des plus peuplées de la région. Aujourd’hui encore, le patrimoine religieux et baroque est fortement présent sur la commune à travers les deux églises du chef lieu et les nombreuses chapelles disséminées dans tous les hameaux. Trois familles nobles ont résidé à Bellentre : les Du Verger établis au Villard et au chef lieu (quelques vestiges de leur château sont encore visibles de nos jours), les Montmayeur installés au Crey et les De La Croix implantés au sommet de la combe. La commune comptait même une «princesse» en la personne de Marie Philomène Lascaris (née Marchand Maillet à Bellentre en 1836), fille adoptive de Jean Antoine Lascaris de Pont Saint Martin reconnu comme héritier des empereurs d’Orient.

De l’agropastoralisme au tourisme

Pendant longtemps, les Bellentrais ont vécu de l’agriculture, de l’?élevage et de l’exploitation de la forêt. Après un bref épisode industriel dans l’exploitation de mines, l’exode rural touche la commune et plus particulièrement Montchavin qui se meurt peu à peu. Pour enrayer ce déclin, le maire Auguste Mudry  imagine avec Michel Bezançon, architecte, la station de Montchavin. En 1972, dix ans après la création du SIGP, Bellentre voit enfin une station naître sur son territoire. En 1980 ce sera le tour des Coches. Avec ses 10 000 lits touristiques, la station constitue l’élément essentiel de l’économie bellentraise. Ele est dotée d’un espace de remise en forme aqualudique unique sur le domaine de Paradiski et mise sur une clientèle familiale à travers sa labellisation « Famille Plus ».

Piscine Montchavin La Plagne

Une commune en mouvement

Lancée depuis quelques années dans la rénovation de son important patrimoine communal, Bellentre s’attache à nommer et numéroter ses rues et ruelles après avoir terminé et revu entièrement sa signalétique. En raison de sa situation sur le GR5, la commune a entrepris un ambitieux programme de rénovation et d’entretien des sentiers de randonnée afin d’offrir une offre de tourisme estival de qualité. Son usine d’épuration en service depuis septembre 2010 utilise un procédé de retraitement écologique très innovant.  Pour la commune, les enjeux majeurs des prochaines années se concentrent autour de la lutte contre les lits « froids », des travaux d’assainissement de Bonconseil et et de la création de lotissements à Montchavin  et Bonconseil.